2021

Exposition L’Isola, sur la disparition d’une langue

Untitled, de la série L’Isola, 2018-2021 © Anush Hamzehian et Vittorio Mortarotti
du 13 novembre au 23 décembre 2021

Avec le film comme principal mode d’expression, Samir Ramdani veut produire Yonaguni est une petite île du Japon frappée par les courants de l’océan Pacifique. Aujourd’hui, moins d’un millier de personnes y vivent et peu d’entre elles parlent encore le dunan, une langue ancestrale qui existe seulement dans la tradition orale et qui a ainsi été transmise d’une génération à l’autre. La vie s’en va progressivement de Yonaguni et la mémoire de l’île disparaît avec ses derniers habitants ; dans quelques années, le dunan n’existera plus.

L’Isola, le projet d’Anush Hamzehian et Vittorio Mortarotti, immortalise les dernières lueurs et les récits d’une langue – et d’une communauté – qui disparaissent.

L’Isola est aussi une publication, à la fois catalogue photographique et trace de la recherche sur la langue dunan.

Facebook : @mukashimukashi.hamzehianmortarotti

Web : hamzehianmortarotti.com/

L’exposition de lA Rentrée au cap : NOOR DE SAMIR RAMDANI

© Samir Ramdani, Noor (extrait), 2021
du 18 septembre au 30 octobre 2021

Avec le film comme principal mode d’expression, Samir Ramdani veut produire des « objets populaires ». Dans le sillage d’une génération de cinéastes issus des arts plastiques, il explore en particulier le cinéma de genre qu’il mixe aux préoccupations contemporaines. L’aspect politique de son travail se construit toujours par un jeu décalé et caustique où des mondes à priori éloignés se rencontrent, pour parler des rapports de dominations au sein de notre société.
Pour Noor, il s’inspire de l’histoire industrielle de Saint-Fons, interprétée par le prisme de la science-fiction.

L’exposition est réalisée en co-production avec Samsha Films et a bénéficié du soutien d’Elkem Silicones pour la fourniture de produits silicones.

Facebook : @samir.ramdani

Web : https://vimeo.com/user8570086

RETOUR EN IMAGES

REVUE DE PRESSE NOOR

Lire l’article « Noor » de Vanessa Morisset, 2021

Voir l’article « Samir Ramdani » par Mousse Magazine, 2021

Collection, un regard sur les Œuvres de l’artothèque par perrine lacroix

© Perrine Lacroix, Montage d’après La galerie de l’archiduc Leopold-Guillaume à Bruxelles David Teniers DJ, 2018
du 11 juin au 31 juillet 2021

Collection est une exposition autour des oeuvres de l’artothèque de Saint-Fons et de la notion même de collection. Intéressée par le rapport que ces oeuvres entretiennent avec la sphère intime ou publique, Perrine Lacroix est invitée à poser son regard sur la collection. L’artiste propose alors à un groupe d’habitants d’expérimenter les oeuvres dans leur espace domestique comme dans l’espace d’exposition.

Ce projet a été mené en partenariat avec les Centres Sociaux Arc-en-Ciel de Saint-Fons.

Site internet : www.perrinelacroix.com

Instagram : @perrinelacroix

© Perrine Lacroix, Chez, série photographique, Saint-Fons 2021

Vahan Soghomonian – IL Y AVAIT OÙ IL N’Y AVAIT PAS

du 7 au 29 mai 2021

Artiste aux multiples facettes, Vahan Soghomonian présente dans cette exposition une série de photographies inédite. Loin d’une volonté documentaire, l’artiste nous invite à suivre son périple à travers l’Arménie au printemps et à l’hiver 2020.  L’artiste entretient un lien particulier avec ce pays dont il explore la notion d’origine, de lien, de récit. Il en résulte une série d’images qui évoquent les tensions qui ont enflammé le pays. On y retrouve des trajectoires extraordinaires, des objets magiques et des paysages suspendus dans le temps et dans l’espace.

Site internet : vwww.vahansoghomonian.net

Instagram : @vahansoghomonian

GABRIELLE MANGLOU – DELICATOLITHO

du 6 mars au 24 avril 2021

L’œuvre de Gabrielle Manglou est poétique et multiforme. Dessins, photographies, volumes et images d’archives s’amusent à déplacer certaines frontières par un jeu à la fois discordant et harmonieux. Son travail interroge la sphère des rapports humains, où s’affrontent pouvoir, culture et autorité, mais aussi la post-colonisation et l’exotisme. Il se nourrit d’une pensée en rhizome, curieuse du mélange incessant de la petite et de la grande histoire.

Site internet : gabriellemanglou.tumblr.com

Instagram : @gabriellemanglou

%d blogueurs aiment cette page :