2018


Aslan Gaisumov
Dark Shelters

08.12.202018 - 09.02.2019

Communiqué de presse
Press release

FR
Aslan Gaisumov est né en Tchétchénie quelques mois avant l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. L’histoire de ses expositions internationales est marquée par une maturité exceptionnelle. Ses installations, films et dessins dégagent une force plastique et une poétique portées par une nécessité de donner corps au silence, à l’oubli et au vide. C’est dans les ténèbres d’une histoire qui a sombré dans les entrailles d’une terre souillée, entraînant avec elle la mémoire et les corps, que l’artiste puise la tension qui traverse ses œuvres. Pour sa première exposition monographique en France, Aslan Gaisumov présente au CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons un ensemble de trois œuvres réalisées entre 2015 et 2017. Le titre de cet assemblage, Dark Shelters (abris sombres), fait écho aux lignes de force qui parcourent les œuvres et à l’exposition elle-même.

ENG
Aslan Gaisumov, was born in Chechnya a few months before the collapse of the Soviet Union in 1991. His international exhibition history is marked by the unusually mature work he makes. Installations, films and drawings release a plastic force and poetics carried by a need to give substance to silence, oblivion and emptiness. It is in the darkness of a story that has sunk into the bowels of a soiled earth, taking with it memory and bodies, that the artist draws the tension that runs through his works. For his first solo exhibition in France, Aslan Gaisumov presents at LE CAP – Art Center of Saint-Fons (FR) a set of three works created between 2015 and 2017. The title of this assemblage, Dark Shelters, echoes the strong lines that run through the works and the exhibition itself.

Avec le soutien de la galerie Emalin, Londres et de la galerie Zink, Waldkirchen


Nicolò Degiorgis
Le baron perché

22.09 - 23.11.2018

Communiqué de presse
Press release

Par le biais d’enquêtes photographiques, Nicolò Degiorgis (1985) se fait le témoin de phénomènes de société. Utilisant l’image comme vecteur et le livre comme forme - livre qui se fait objet, se déploie et devient exposition potentielle -, il nous fait entrer dans des espaces inhabités, délaissés qui néanmoins sont le reflet des usages collectifs de la ville.

Reprenant le titre du livre d’Italo Calvino, l’exposition Le baron perché présente trois ensembles d’œuvres : Hidden Islam (2009-2014), Heimatkunde (2017), et L’Arlequin & La Villeneuve (2018). Ces ensembles portent un regard bienveillant sur les questions d’origine, d’immigration, de place dans l’espace social mais aussi physique des villes que l’artiste traverse et dont il tire des reportages subjectifs. Mais ils se gardent bien d’apporter des réponses, d’exploiter la complaisance ou la corde émotionnelle. Ce qui relie les projets de Nicolò Degiorgis présentés au CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons, c’est un objet de complexité, une démarche esthétique qui passe par la photographie, par le livre d’artiste, par le display de l’exposition, et nous conduit à une mise en abyme du regard.

Nicolò Degiorgis lauréat de la première édition de Italian Council (2017), un concours conçu par la Direction Générale de l'Art contemporain et de l'Architecture et des Périphéries urbaines (DGAAP) - un organisme du Ministère italien du Patrimoine et des activités culturelles, pour promouvoir l'art contemporain italien dans le monde.
Avec le soutien de l’ÉSAD •Grenoble •Valence (École Supérieure d’Art et de Design).


BLIND SPOT

09.06 - 21.07.2018

Lawrence Abu Hamdan, ArtLeaks, Forensic Architecture. Curateur : Nicolas Audureau
Communiqué de presse
Press release

BLIND SPOT est une exposition collective regroupant trois artistes et collectifs engagés dans des questions de justice sociale, dont les activités ont un réel impact dans la résolution de conflits, utilisant des outils technologiques avancés, développant des méthodes d’enquête et d’investigation pouvant se référer à l’architecture ou aux sciences exactes, tous aspirant à un futur aux équilibres sociaux redistribués.

L’exposition BLIND SPOT est marquée par la recherche documentaire, par des modélisations du sensible, par des positions poétiques dans le champ du discours social, et par l’engagement citoyen des artistes au sein de la société civile et dans laquelle esthétique et politique sont intimement liés.

Avec le soutien de la galerie Mor Charpentier, Paris

Giuliana Racco
Little Interpreters

07.04 - 26.05.2018

Communiqué de presse

Artiste canadienne d’origine italienne, Giuliana Racco étudie les méthodes d’apprentissage des langues destinées à des apprenants allophones, et plus particulièrement réfugiés et migrants. Elle mène des enquêtes, réalise des vidéos ou crée des manuels de langue adressés aux personnes déplacées, prenant en considération le contexte politique et social des différents acteurs et participants du projet.

Pour Saint-Fons, l’artiste souhaite poursuivre un projet débuté en 2016 en partenariat avec des universités et le Kulturcentrum de Ronneby en Suède autour de l’apprentissage des langues et l’impact qu’a le territoire sur celui-ci. Le projet s’est poursuivi en 2017 à Barcelone avec un groupe d’apprenants en langue catalane et a fait l’objet d’une exposition à Homesession (Barcelone) en janvier 2018.

Saint-Fons en avril 2018 représente la troisième étape de son projet, et constitue sa première exposition personnelle en France. L’exposition de Giuliana Racco au CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons a été l’occasion d’accompagner des groupes d’apprenants en langue française sur le territoire.

En partenariat avec l’Éducation Nationale, les classes élémentaires UPE2A, le collège Alain, le périscolaire de l’école Simone de Beauvoir, les Centres sociaux Arc-en-ciel, Estrade, le centre de loisirs Maurice Gaillard, la bricothèque de l’Espace Créateur de Solidarités.


Guerrilla & Girls

17.02 - 17.03.2018

Tania Bruguera, Nadia Granados, Núria Güell, Ana Mendieta, Daniela Ortiz. Curateur : Nicolas Audureau

Communiqué de presse

Guerrilla & Girls est une exposition collective rassemblant cinq artistes femmes de différents pays d’Amérique latine, engagées dans des questions de justice sociale, de citoyenneté, de droits civiques, et interrogeant au passage le rôle éthique de l’artiste dans la société civile et sa capacité à ouvrir de nouveaux horizons de pensée, voire de nouveaux modèles de société.

L’exposition Guerrilla & Girls mêle œuvres d’artistes contemporaines et exemples concrets de projets associatifs et coopératifs citoyens luttant pour l’économie circulaire et l’habitat durable, la justice sociale ou contre la violence faite aux femmes. Elle s’inspirera, dans sa forme et sa circulation, des modes communication employés par les organisations communautaires des pays d’Amérique latine.

Avec le soutien de la galerie ADN Galeria, Barcelone (ES), et de Teesside University, Middlesbrough (UK). En partenariat avec l'Espace Créateur de Solidarité, Apoyo Urbano, les universités Lyon 2, Lyon 3 et l'ENS de Lyon. Projet Femmes 365 de la Ville de Saint-Fons.

Programme du forum des 15 et 16 février 2018