à la Une

La décroissance
pour une économie esthétique

vERNISSAGE
VENDREDI 14 JUIN
18h-21h

vENEZ en bus depuis Lyon
depuis Bellecour ligne C12 + 93 arrêt La Rochette-Clochettes
depuis Perrache ligne 60 arrêt Yves Farge
ou tram T4 arrêt Lénine-Corsière
oU Covoiturez ! Infos : 04 72 09 20 27 / plan ß


eXPOSITION
du 15 avril au 3 juin 2017

COLLECTION DE REPRODUCTIONS D’ŒUVRES SANS OBJETS D’APRÈS :
BAS JAN ADER, MICHAEL ASHER, BERNARD BRUNON, MICHAEL CRAIG-MARTIN, PLAMEN DEJANOV & SWETLANA HEGER, MARCEL DUCHAMP, DAVID HAMMONS, BEN KINMONT, MICHAEL & BARBARA LEISGEN, ANDREJ MONASTYRSKIJ…
CURATEUR : NICOLAS AUDUREAU

Communiqué de presse

« On ne peut plus croître dans un monde fini * » Ces mots d’un militant écologiste trouvent un écho dans la pratique de nombreux artistes contemporains qui ont renoncé, parfois de manière radicale, pionnière et poétique, à la production d’objets, au fétichisme et à la plus-value qui entourent l’œuvre d’art – objet spéculatif par excellence – et qui bien souvent congestionnent l’expérience esthétique. L’exposition La décroissance : pour une économie esthétique rassemble une collection de reproductions d’œuvres sans objets d’après des artistes du vide, de la fugacité, de l’impalpable, de l’absence, de l’échec et de l’anti-productivisme, suivant une réflexion sur le sens du « faire » et son exposition, sur le sens de leur réception, et sur ce que signifierait la décroissance appliquée au monde de l’art.

Conférence samedi 3 juin – 15h
Sophie Lapalu : Quand l’œuvre surgit du récit